Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

Sauvetage du système de retraites par répartition : la réponse des retraités actifs

Le problème des retraites en France est réel : de plus en plus de retraités, une population active qui a cessé d’augmenter, des pensions de retraites au ras des pâquerettes, des actifs et des entreprises étouffés par les cotisations et un âge de la retraite que l’on est déjà en train de reculer. Vaste programme !

La jolie démonstration de nos économistes et de nos politiciens nous donne trois leviers pour faire face à ce déficit des retraites qui ne fait que s’accroître :

  1. le montant des pensions de retraites versées aux retraités : si on le baissait, si on le faisait stagner ou même si on le faisait augmenter moins vite que l’inflation, cela reboucherait une partie du déficit
  2. le montant des cotisations des actifs et le montant des cotisations payées par les entreprises : il suffit de l’augmenter pour mathématiquement générer plus de revenus dans le système de retraite
  3. l’âge de départ à la retraite : en le repoussant on augmente le montant total cotisé pour une personne et on diminue d’autant la durée de perception de sa pension de retraite

Les retraités et les syndicats de retraités répondent à leur première proposition que les pensions sont déjà très faibles, et que leur augmentation ne suit même pas l’inflation aujourd’hui. Ils répondent également que la méthode de calcul de la pension de retraite à déjà évoluer en prenant en compte les 25 meilleures années d’une carrière et plus les 10. Ils ont raison.

Les actifs et les entreprises répondent que les cotisations sont déjà très hautes (et s’il n’y avait que la retraite !) et que les entreprises ont déjà du mal à être rentables ou à embaucher avec les charges actuelles. Elles ont également raison

Enfin, sur le dernier levier pour « reboucher » le trou des retraites, il est déjà en marche. Et ce sera difficile de l’accélérer beaucoup plus.

Les plus scientifiques de nos économistes et de nos politiciens calculent alors des prévisions. Les déductions sont toujours plus effrayantes les unes que les autres. En bref le système français de retraite par répartition est proche de la banqueroute.

Il est pourtant un 4ème levier qui n’est pas de petite importance, et il est étonnant qu’on n’y pense pas assez souvent. Ce quatrième levier, c’est vous, les retraités actifs. Nous, pourquoi ? Qu’allons nous encore nous demander ? Quelle nouvelle taxe sur les retraites ou taxe sur nos petites activités rémunérées de retraités actifs allez-vous encore nous sortir du chapeau ?


Aucune. Car vous qui êtes retraité et qui continuez à travailler pour le plaisir, pour la compensation financière, ou pour les deux, vous qui avez décidé que prendre sa retraite c’était devenir un « actif libéré » plutôt qu’un « retraité inactif » (clin d’oeil à Francine), vous tous qui cumulez avec votre retraite mensuelle un petit boulot, un emploi à temps partiel ou un job chez des particuliers ou en entreprise, vous rebouchez le trou de notre système des retraites.

Avec les cotisations que vous versez mensuellement (ou celles que votre employeur verse pour vous), sans pour autant que vos droits à la retraite n’augmentent, vous faîtes marcher dans le sens le plus noble du terme la retraite par SOLIDARITE. Chacun des mois où vous cumulez travail et retraite, vous permettez au système des retraites d’engranger des recettes exceptionnelles sans pour autant augmenter ses dépenses futures.

Alors merci à tous pour cet acte responsable et citoyen, car même s’il est obligatoire, il n’en reste pas moins honorable et remarquable. Il semblerait que nos politiciens avec les dernières réformes du cumul emploi retraite, commencent à se rendre compte de votre « valeur ajoutée » pour le futur de notre société. Pas trop tôt.

Bonne journée,

Luc-Aurélien



Retraite active : entre loisir, activités physiques, réseau social et travail !

« La retraite se prépare tout au long de la vie !  » si vous ne l’avez pas entendu mille fois, vous ne l’avez pas entendu ! Mais l’on ne pense souvent qu’à l’aspect financier de la retraite. Il est évidemment important pour vivre une retraite sereine et heureuse, mais il ne suffit pas.

Une retraite se prépare sur bien d’autres plans : loisir, amitié, sentiments, famille, activité physique, passions, bénévolat et même travail ou activité rémunérée ! C’est essentiel, c’est même vital pour faire de cette période de la vie une chance plus qu’un poids.

Le passage à la retraite est souvent un petit bouleversement dans ses habitudes de vie. Si vous avez eu un travail prenant toute votre vie, cela peut faire bizarre, souvent du jour au lendemain, de ne pas savoir exactement quoi faire. C’est d’ailleurs souvent plus facile pour les entrepreneurs, professions libérales qui maîtrisaient leur agenda, car le débrayage se fait avec beaucoup plus de douceur.

C’est pour profiter à 200% de sa retraite, pour faire toutes les choses qu’on a rêvé de faire pendant sa vie d’actif qu’il faut prendre le temps d’organiser sa retraite à l’avance.

BiTWiiN.com met l’accent sur deux éléments moteurs d’une retraite réussie :

  1. les liens sociaux que l’on peut avoir avec ses amis, des internautes, sa famille, des gens pour qui on travaille, etc. Parce que nous sommes convaincus que dès lors qu’on arrête une carrière professionnelle, il faut un réseau de connaissances et un tissu d’amis en plus d’une ferme volonté de profiter de la vie pour vivre la transition sans heurt.
  2. l’activité rémunérée à travers différents formats : les jobs ou les petits boulots, les emplois à temps partiel, tout travail est bon à prendre. Cela est bon pour la santé, bon pour le moral, et bon pour les finances ! Un petit travail est la meilleure façon de se prouver que l’on est encore bon à rendre toutes sortes de services et que plein de gens sont prêts à vous rémunérer pour cela.

Nous avons donc pensé notre site comme une plate-forme créatrice de liens et d’activités dont vous êtes le noyau dur. Le tout est gratuit et simple d’utilisation, profitez-en a plein régime, c’est fait pour cela !

A bientôt,

Luc-Aurélien



Le Cumul Retraite Emploi est mort, vive le Cumul Emploi Retraite !

C’était annoncé depuis des mois, tout le monde l’espérait mais personne n’osait encore y croire. Ca y est, c’est fait, les règles contraignantes du Cumul Emploi Retraite ont sauté. Par un matin brumeux de mi-décembre, passant presqu’inaperçu tant on nous avait fait attendre. Le Cumul Emploi Retraite version 2009 fait donc peau neuve avec des règles plus souples et plus permissives en faisant part belle à l’emploi reléguant aux oubliettes la version Cumul Retraite Emploi qui interdisait aux retraités de travailler.

Nous connaissions bien ces deux contraintes du cumul emploi retraite vieille école :

  1. L’interdiction de dépasser son dernier salaire actualisé (ou 160% du SMIC quand c’était plus avantageux) en cumulant son salaire actuel et sa pension de retraite
  2. L’interdiction de reprendre une activité chez son dernier employeur dans les 6 mois à compter de la liquidation de la retraite (le temps qu’il soit obligé de retrouver quelqu’un pour vous remplacer et qu’il n’ait plus besoin de vous !)

Ces deux obligations ne sont plus. Les nouvelles règles du Cumul Emploi Retraite 2009 telles qu’elles sont définies dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 les ont abolies.

Aujourd’hui, un retraité peut cumuler une activité avec sa pension de retraite sans limite. Il ne risque plus de suspension de versement de pension de retraite. Un retraité peut travailler et cumuler sa rémunération avec sa pension de retraite sans aucun plafond.

D’autre part, les retraités peuvent reprendre une activité salariée au lendemain de leur départ à la retraite chez leur employeur sans souci. Cette période tampon de 6 mois, complètement assassine pour les retraités qui voulaient continuer à travailler, n’est donc plus qu’un mauvais souvenir.

Mais attention, le Cumul emploi retraite de 2009 ne s’applique qu’à certaines conditions :

  1. Vous avez 60 ans et vous justifiez de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein
  2. Vous avez 65 ans et donc une retraite à taux plein, puisque c’est l’âge à laquelle elle est accordée

Vous devez également avoir liquidé vos retraites personnelles auprès de l’ensemble des régimes de retraite obligatoires dont vous avez relevé : régime général, régime agricole, régimes spéciaux, régimes de retraite complémentaire, régimes étrangers ou régimes des organisations internationales.

Si vous ne validez pas ces conditions, les anciennes règles du cumul emploi retraite continuent à s’appliquer à votre cas.

Pour les amateurs de sensation forte, le texte dans sa version « énarchique » est disponible sur le site du Journal Officiel, dans le Journal du 18 décembre, loi 2008-1330, article 88.

C’est paru au JO le 18 décembre 2008, c’est donc applicable dès le 1er janvier 2009 et ce pour votre caisse primaire comme votre caisse complémentaire. En effet, les nouvelles lois du Cumul Emploi Retraite s’appliquent au régime général de base et aux régimes alignés. D’autre part, dans la mesure où le texte de loi mentionne la date d’application du 1er janvier 2009 pour les nouvelles règles du Cumul Emploi Retraite, il n’y a pas besoin de décret d’application, elles s’appliquent dès le 1er janvier.

Voilà donc une bonne nouvelle pour commencer l’année !

Et vous n’avez donc maintenant plus aucune excuse si vous êtes retraité pour ne pas louer vos compétences sur BiTWiiN ! La loi vous a fourni le cadre légal, BiTWiiN vous fournit la visibilité pour vendre vos talents, répondre aux annonces de proposition d’emploi et vous faire un complément de revenu.

A bientôt,

Luc-Aurélien



Le taux d’emploi des seniors.

Aujourd’hui, alors que l’espérance de vie s’allonge, les seniors travaillent de moins en moins passé le cap des 55 ans. Ceci est un préjudice qui pèse sur l’avenir de notre système des retraites. En effet, en France, le taux d’emploi des seniors est de 38,3%, ce qui lui vaut l’honneur d’être fréquemment cité dans le débat sur l’avenir des retraites. Ce chiffre traduit une réalité négative du modèle social et du marché du travail qui ne favorise pas l’intégration de nos seniors dans la vie active et met en péril notre modèle de retraite par répartition. En effet, peu de seniors actifs signifie moins de cotisations retraite et donc moins d’actifs cotisants par retraité.

En 2001, le Conseil d’Orientation des Retraites avait considéré que le relèvement des taux d’emploi des seniors devrait faire l’objet d’un axe essentiel d’une politique des retraites. 7 ans plus tard, on constate que cet enjeu commence à faire parler de lui et que nous sommes au début de prise en considération de notre retard en la matière.

Nous allons comparer le taux d’emploi de la France en 2000 – 2005 avec ceux d’un autre pays, qui fait office de modèle en la matière, la Finlande :

On ne peut donc que constater que la situation de la France, en ce qui concerne l’emploi des seniors, est très préoccupante, la moyenne européenne d’emploi des seniors étant de 42,5% et son but étant d’atteindre les 50% en 2010.

Le premier argument pour faire changer cette situation ne serait-il pas de commencer par arrêter d’avoir une approche du marché du travail par l’âge pour privilégier la formation continue, la transmission de savoir et les plans de carrière ?

Alexiane



Risques et opportunités du service à la personne

Le secteur des services aux personnes ou service à la personne est extrêmement dynamique en France depuis quelques années. Le nombre d’acteurs présents sur ce métier a été décuplé en deux ans. La demande de la part des particuliers à la recherche de service à domicile a pu être stimulée par de nombreux de coups de pouces de l’Etat, en particulier grâce à la mise en place du CESU (Chèque emploi service universel) – qui permet de payer un emploi à domicile de manière ponctuelle – et par la réduction d’impôts de 50 % permise aux utilisateurs de ce support. Malgré ce réel boom économique, ce secteur reste freiné par deux faiblesses qu’il ne faut pas oublier : le fort turn-over des salariés ainsi que la responsabilité du particulier employeur.

  • Le turn-over, tout d’abord. Le secteur du service à la personne est une industrie de main d’œuvre. Le recrutement et la fidélisation de ses salariés est donc un facteur clé de succès pour ces entreprises. Or, compte tenu des métiers concernés, il est difficile de proposer aux salariés des perspectives d’évolution intéressantes. On constate que nombreux sont ceux qui partent à la concurrence voire même qui tentent de traiter en direct avec les particuliers chez lesquels ils travaillent.
  • La responsabilité du particulier employeur est un sujet tout aussi délicat et nettement plus méconnu des employeurs à domicile. Aujourd’hui, même lorsque vous passez par une entreprise pour faire appel à un emploi à domicile, vous restez le plus souvent l’employeur légal. Vous portez donc la responsabilité du contrat de travail existant entre vous, employeur, et le salarié. Cette responsabilité est directement mise en jeu dès lors qu’un accident du travail peut arriver ou s’il y a rupture du contrat avec l’employé (même si le contrat est souvent tacite). C’est ici que se fait la différence entre entreprises prestataires – qui emploient les salariés qui viennent travailler chez vous – et les mandataires – qui ne gèrent que la partie administrative et le recrutement.

Avec BiTWiiN, nous avons voulu proposer une autre logique en laissant l’opportunité aux particuliers à la recherche de services à domicile de trouver et rencontrer par eux-mêmes un senior compétent, disponible et d’expérience. Chacun peut ainsi trouver et choisir la personne qui viendra lui rendre service ; les uns pouvant profiter de la déduction fiscale et les autres des avantages du cumul emploi retraite.

Bertrand



Le portage salarial favorise l’emploi des seniors !

La faiblesse du taux d’emploi dit « des seniors » (55-64 ans) dans notre pays est un constat très en vogue ces derniers temps. De nombreux leviers existent pour développer l’emploi des seniors et le portage salarial en est un qui s’avèrera intéressant pour certains d’entre eux.

Apparu il y a une vingtaine d’années maintenant, ce mode de travail se développe rapidement au sein de la population active, en particulier chez les « freelance ». Mais ce statut peut très bien convenir à l’emploi de certains seniors actifs puisqu’il concilie indépendance de l’activité et salariat.

Le salarié porté délègue à un organisme spécialisé toute l’administration de son activité (gestion, assurance, chômage, retraite, déclarations en tout genre…) Outre ces atouts valable pour tous – seniors actifs comme non seniors – cette forme d’activité est un moyen astucieux pour profiter du cumul emploi retraite dans la limite de ce qui est autorisé. (voir notre dossier dédié au règles du cumul emploi retraite)

Bertrand



Emploi des retraités : les avantages fiscaux pour l’employeur et pour le retraité qui travaille

Employer un retraité dans une entreprise ou chez soi pour du bricolage ou des cours particuliers, c’est mettre toutes les chances de son côté pour trouver quelqu’un de fiable, de compétent, d’expérimenté et de disponible. D’autre part, la volonté des retraités actifs de rester maître de leur temps et de leurs engagements va dans le sens de ce que cherchent les particuliers-employeurs et certaines entreprises qui ne cherchent parfois ces compétences que pour quelques mois ou quelques heures par semaine.

Mais les retraités qui travaillent bénéficient également d’avantages fiscaux pour eux-mêmes et leurs employeurs à ne pas oublier.

  1. Les cotisations Assédic ne sont pas dues pour les salariées de plus de 65 ans. Une mesure favorable et pour le salarié retraité et pour l’employeur puisqu’elle réduit la différence entre le net et le brut côté salarié et qu’elle diminue le montant des charges côté employeur.
  2. Enfin, l’employeur d’un retraité va pouvoir bénéficier du dégrèvement Fillon pouvant aller jusqu’à 26% sur les cotisations de la Sécurité Sociale

C’est donc un rapport doublement gagnant qui va se mettre en place entre le retraité travaillant et son employeur.

Luc-Aurélien



Emploi des seniors, cumul emploi retraite et pénurie de main d’œuvre…

Il est désormais de notoriété publique que le taux d’emploi des seniors en France est l’un de plus faible d’Europe avec seulement 38% des seniors de plus de 55 ans qui exercent encore une activité professionnelle. A comparer avec nos voisins nordiques, dont la Suède, exemple en la matière avec 70% d’actifs dans cette tranche d’âge, on comprend notre retard. Pour autant, même si le constat est là, de nombreux blocages internes propres à notre société et à notre culture et vision du travail empêchent ce taux de décoller.

En premier lieu, il y a un réel souci de cumul emploi retraite. En empêchant les retraités de travailler pour gagner plus en cumulant à leur pension un salaire, c’est une partie plus que conséquente de la population – les retraités seront 15 millions en 2012 – qui se retrouve démotivée et qui serait pourtant prête à s’impliquer dans la vie active, tant par volonté de se rendre utile socialement, que pour des raisons financières (nombreux sont les retraités à la recherche d’un complément de retraite). En outre, on oublie trop souvent que beaucoup de gens ont commencé à travailler jeune, à 15, 16 et 17 ans, et, qu’ils atteignent les 40 annuités de cotisations à partir de 55 ans. Toutes ces personnes sont donc retraités et souvent disponible et volontaires pour reprendre une activité même ponctuelle. La limitation du cumul emploi retraite est un frein pour tous ceux là !

Ce constat est d’autant plus étonnant quand, en toile de fond, on accroche un autre record à notre tableau : celui des difficultés de recrutement. En effet, près de 40 % des employeurs français se disent confrontés à des difficultés de recrutement cette année (cf. étude Manpower) alors qu’ils n’étaient « que » 30 % en 2006. N’est-il pas étonnant de limiter le travail de certains alors que d’autres n’arrive pas à recruter ? Surtout lorsque l’on sait que les métiers dans lesquels les besoins sont les plus forts sont ceux requérant des talents manuels, ceux-là même où les salariés ont commencé tôt et prennent leur retraite à partir de 55 ans…. (cf. liste ci-dessous)

La dernière touche à porter à cette situation est la période dans laquelle nous nous trouvons : depuis plus d’une décennie maintenant, les classes d’âge du baby boom d’après guerre arrivent en retraite. Ces classes sont les plus nombreuses de notre pyramide des âges et cela représente un surplus de près de 350 000 à 450 000 personnes par an et ce jusqu’en 2012 au moins. Cela ne facilitera pas la pénurie…

La pénurie de main d’œuvre est un fait annoncé et l’une des variables essentielles d’ajustement de la population active serait de permettre aux retraités de pouvoir cumuler retraite et emploi même si ce dernier ne s’exerce qu’à temps partiel. La démarche BiTWiiN.com s’inscrit en tout cas dans cette direction et n’est qu’une réponse apportée aux attentes que les seniors nous ont exprimées depuis de longs mois.

« Top 10 » 2007 des métiers avec les plus fortes pénuries de recrutement 1. Métiers manuels (principalement maçons, électriciens, menuisiers) 2. Chauffeurs routiers 3. Techniciens 4. Chefs cuisiniers 5. Commerciaux 6. Ouvriers 7. Professionnels de l’hôtellerie, restauration 8. Assistants administratifs 9. Professionnels de santé 10. Ingénieurs

Bertrand



Petite astuce BiTWiiN pour les retraités qui partagent leur temps entre deux régions !

Vous êtes nombreux à profiter des mois d’été et parfois plus pour prendre vos quartiers dans le Sud de la France. Vous êtes aussi nombreux à faire l’inverse.

Pour rester connecter à BiTWiiN, à sa partie personnelle et professionnelle, n’oubliez pas de changer votre adresse dans la partie ‘coordonnées » en haut à droite de la page mon compte.

Côté pro, vous pourrez ainsi proposer vos services de bricolage à Aix en Provence au lieu de Lille, de cours particuliers à La Baule plutôt qu’à Nancy ou encore aider particuliers ou personnes dépendantes dans leurs tâches ménagères à Toulouse plutôt qu’à Paris !

Côté perso, n’hésitez pas non plus à modifier vos loisirs car on peut avoir envie de partager une partie de bridge à Rouen en hiver et une partie de pétanque à Nice en été. On préfère souvent partager des activités d’intérieur en hiver et des activités de plein air (randonnée, cyclisme, …) en été.

Luc-Aurélien



BiTWiiN partenaire d’un salon dédié aux seniors actifs les 12, 13 et 14 septembre !

Nous en parlons souvent, nombreuses sont les initiatives en faveur des seniors. Pour cette raison, nous nous réjouissons de soutenir le Salon Esprit Senior dont la première édition aura lieu cette année du 12 au 14 septembre au Palais des congrès de La Grande Motte, dans la région de Montpellier.

Organisé par l’Oranger Evènement, ce salon s’articule essentiellement autour des attentes des seniors. Six pôles seront déclinés sur les stands du salon et aborderont les différents pans de la retraite : l’habitat et l’art de vivre, la gastronomie, la mode, la beauté et le bien-être… Une thématique liée au patrimoine et aux finances répondra aux questions des nombreux seniors qui ont des projets pour leur retraite (cumul emploi retraite, investissement…); une autre présentera le service à domicile dans laquelle BiTWiiN.com trouve toute sa place puisque la mise en relation permise par le site est une réponse au besoin de rendre service et de partager ses compétences exprimé par de nombreux seniors actifs. Enfin, pour préparer les vacances, un espace dédié au tourisme et aux loisirs permettra à tous de trouver de futures occupations de leur temps libre.

De nombreuses conférences viendront aussi répondre aux questions qui se posent autour de la retraite. Les dernières innovations produits et de services seront présentées et des dégustations viendront aussi agrémenter ces trois journées.

En se positionnant comme un partenaire officiel de cette initiative, le site BiTWiiN.com souhaite à la fois se faire connaître et soutenir une initiative régionale qui répond à de réelles attentes des seniors.

Bertrand