Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

Chômage, un mot qui fait peur… Bilan et Perspectives

François Hollande a adressé ses vœux aux citoyens pour 2013. Dans son allocution enregistrée le 31 décembre 2012 à l’Élysée, le Président de la République a exprimé sa volonté de sortir notre pays de la crise. Un objectif est fixé: « toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d’ici un an, coûte que coûte ».

 

Malgré la détermination affichée du gouvernement pour résoudre les problèmes d’emploi, les français restent sceptiques. Selon un sondage Ifop, seul un français sur quatre croirait à la réalisation de l’objectif posé par le Président. Pour comprendre les inquiétudes des citoyens, dressons un bilan du chômage de l’année 2012.

  • Un bilan mitigé : la France et ses régions

Selon des données Insee, le taux de chômage moyen en France métropolitaine s’élevait à 9,7% sur l’année 2012, toutes régions confondues. A l’échelle européenne, la France ne fait pas partie des meilleurs élèves de l’Union mais son taux de chômage est resté dans la moyenne. En effet, sur la zone européenne, le taux de chômage moyen atteignait 11,8% de la population active fin 2012 (données Eurostat).

 

En France, la crise a touché davantage certaines régions que d’autres, créant des disparités géographiques. Le Languedoc-Roussillon affiche le plus haut taux du territoire, avec 13,7% au second semestre de l’année. Les zones d’emplois de l’ouest de la région sont les plus affectées (Béziers-Saint-Pons, Perpignan). D’autres régions présentent également des chiffres conséquents : 13,2% de taux de chômage pour la région Nord-Pas-de-Calais et 11,8% pour la Picardie. La région des Pays de la Loire est la plus épargnée de France avec 8,3%, suivie de près par l’Ile-de-France, la Bretagne, la région Rhône-Alpes et l’Alsace.

 

  • Employés et Entreprises face à la crise

La crise économique mondiale qui dure depuis 2008 a vite fait d’engendrer une crise sociale. Tous les types de profils employés sont touchés par le phénomène. On estime qu’en France métropolitaine, 3,5 millions de personnes ne travaillent pas, bien que désireuses de faire partie du marché du travail.

 

Les jeunes (15-24 ans) sont les premiers à avoir été touchés par le chômage au début de la crise. Ils représentaient la catégorie d’individus la plus vulnérable face au fléau ; les entreprises les ont pour beaucoup embauchés sous contrat CDD, qui se sont révélés difficilement renouvelables vu le contexte économique. Depuis lors, le taux de chômage chez les jeunes n’a fait qu’augmenter pour atteindre 22,7% au deuxième semestre 2012.

 

Très rapidement, les entreprises ont dû licencier ; ce qui n’a pas profité à la catégorie des seniors en emploi. Selon des données Insee, le chômage des seniors de plus de 50 ans a augmenté de 0,5 points sur l’année 2012. Résultat : le nombre de quinquagénaires inscrits à Pôle Emploi augmente de 15% entre 2011 et 2012. Les secteurs de l’intérim et de la construction ont été les premiers à pâtir de la crise, suivis de près par celui de l’industrie au sein duquel de nombreux postes ont été supprimés.

 

 

Les forces politiques annoncent la mise en place de mesures pour l’emploi en 2013. D’autres acteurs s’investissent en parallèle, tant au niveau institutionnel que privé, pour améliorer la situation actuelle. Espérons que ces différentes initiatives redonneront confiance aux français, employés comme employeurs.

 

Sources : La Tribune, L’expansion, Le Parisien, Insee, Nouvel Obs

Laisser un commentaire

*