Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

Le Bénévolat chez les retraités : des difficultés, des réussites mais encore beaucoup de travail !

Contrairement à de nombreuses idées reçues, les retraités ne sont pas sur-représentés dans la vie associative et le bénévolat nous explique Dominique Thierry de France Bénévolat.


Aujourd’hui, les bénévoles en France représentent 26% de la population de plus de 55 ans. Si l’on s’attache à des tranches d’âge en particulier, le taux de bénévolat est de 29% chez les 60/69 ans; 19% chez les plus de 70 ans.


Si les retraités sont globalement plus impliqués dans leur fonction que les actifs au sein des associations, ils ne sont donc pas plus nombreux.

Pourquoi ?


On ne devient pas bénévole, automatiquement, sous prétexte qu’on a plus de temps. D’après Dominique Thierry toujours, l’implication bénévole relève d’un apprentissage souvent précoce ou d’une influence familiale. Comme pour n’importe quelle autre population cible, le développement du bénévolat chez les retraités implique une promotion permanente de ce type d’engagement, des messages spécifiques et une meilleure connaissance de la vie associative.

Les enjeux pour les associations sont de taille. A l’heure où un Français sur trois à plus de 50 ans, il est vital pour celles-ci de savoir convaincre et recruter de nouvelles personnes pour pérenniser leurs actions et assurer un maillage local.


Qu’on le veuille ou non, la société actuelle est une société de consumérisme et de l’épanouissement personnel. Mais rien d’antinomique avec l’associatif. Au contraire, c’est la prise en compte de nouvelles mentalités qui permettra aux associations de recruter. Quelques caractéristiques à bien avoir en tête…


  1. L’engagement temporel fait peur. Ce qui est vrai pour les abonnements téléphoniques et les forfaits Internet l’est aussi pour les associations.
  2. Internet peut et doit être un relais de communication dans un premier temps, d’action dans un second. 8 millions des plus de 50 ans sont internautes
  3. Le pouvoir d’achat des retraites s’effritent et les générations qui arrivent à la retraite ont parfois connu des périodes de chômage qui font qu’elles sont moins à l’aise financièrement.


Les retraités cherchent souvent à retrouver utilité sociale et considération extérieure et le bénévolat est un formidable tremplin pour ces deux attentes. Et donnée intéressante, les retraités qui décident de s’engager ont deux fois moins de chance de faire marche arrière que les actifs. A croire donc qu’il suffirait donc de créer un automatisme…


Reste à savoir la manière de convaincre…


Luc-Aurélien


Une reponse pour “Le Bénévolat chez les retraités : des difficultés, des réussites mais encore beaucoup de travail !”

  1. Émilie,

    tu es la première témoin du transfert du site sur notre plate-forme de lancement. Ce billet en "double" en est le seul couac, le reste marche très bien, tu t’en rendras compte très vite.

    Bonne lecture !

Laisser un commentaire

*