Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

Baisse des créations d’entreprises : la fin de l’auto-entrepreneur ?

L’INSEE a publié, il y a quelques jours, le bilan provisoire des créations d’entreprises depuis le début de l’année 2011.  Un constat s’impose : le nombre de créations d’entreprises a diminué ces derniers mois, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de 10 ans.

 

L’instauration du statut de l’auto entrepreneur le 1er janvier 2009 avait permis de booster la création d’entreprise en France. Le succès de ce statut ne s’était jamais démenti depuis. Depuis sa création, plus d’un million de personnes ont opté pour l’auto entreprise.

Des chiffres qui en disent long

Dans son enquête, l’INSEE révèle que, sur un an, les créations d’entreprises ont diminué de 7,7%.  Cette baisse n’est cependant pas uniforme.

 

Sur les 4 premiers mois de l’année 2011, le nombre d’individus ayant adopté le statut d’auto entrepreneur a diminué de 29 % par rapport à 2010. Par contre, le nombre de créations sous forme de société enregistre une augmentation de +2.6%. Pourquoi une telle différence ?

 

La réponse est simple : le statut d’auto entrepreneur a été crée à l’origine pour  aider à démarrer une activité grâce à l’exonération de TVA en deçà d’un certain chiffre d’affaires. « Les Français se sont rendus compte que ce régime ne convenait pas à tous les projets » suppose Alain Bosetti, directeur du salon des Micro-entreprises.

Un statut qui concentre les critiques

 

Les polémiques soulevées dans les médias à propos de l’auto entreprise ont également contribué à son rejet :

  • Le cas d’auto entrepreneurs obligés de payer la taxe professionnelle alors qu’ils ne déclaraient aucun revenu.
  • Les artisans qui dénoncent une concurrence déloyale. Les charges des auto entrepreneurs étant beaucoup moins élevées que celles des artisans.
  • Les patrons d’entreprises qui incitent fortement certains de leurs salariés à se déclarer auto-entrepreneur
  •  

    Présenté à l’origine comme un outil formidable pour favoriser la création d’entreprise, le statut d’auto-entrepreneur a déçu. Comme le souligne Alain Bosetti : « Beaucoup de Français ont compris qu’il ne suffisait pas de se lancer pour réussir. La preuve : en 2010, 40% des entrepreneurs déclaraient n’avoir pas enregistré de chiffres d’affaires ».

      Un retour à la normale

     

    Cependant, nous nous devons de nuancer ce constat. En effet, grâce à l’auto entreprenariat, les créations d’entreprises ont explosé en France avec plus de 500 000 entreprises créées chaque année depuis 2009. Un vent de dynamisme et d’innovation a soufflé sur la France.

     

    Cette période euphorique ne pouvait pas durer éternellement et la baisse que nous constatons aujourd’hui n’est, en réalité, « qu’un retour à la normale » selon Alain Bosetti. Pour autant, ce statut reste le meilleur pour les seniors ou les actifs qui veulent compléter ses revenus et créer leur propre activité en parallèle.

    3 reponses pour “Baisse des créations d’entreprises : la fin de l’auto-entrepreneur ?”

    1. Lenormand dit :

      Je viens faire un commentaire à l’article consacré à l’auto-entrepreneur.
      Il est évident qu’il ne faut pas prendre les français auto-entrepreneur pour des imbéciles.
      Si ce statut a été prévu pour aider les futur créateurs d’entreprise..Nombre de volontaire ont tout de suite compris,le bénéfice que cela allez apporter aux patron d’entreprise peu scrupuleux. Je fais parti de ces déçus,qui ont évité de justesse de se faire avoir…Puisque en définitif,c’est l’auto-entrepreneur qui paie toutes les charges, est le patron n’a plus qu’à régler en réalité un salaire brut au lieu d’un salaire NET….

    2. Laure dit :

      Bonjour Lenormand,

      Effectivement, vous avez raison. De nombreuses personnes se sont fait piégés par leurs patrons. On peut espérer que la médiatisation de ces cas de patrons peu scrupuleux finiront de convaincre ceux qui hésitent encore à refuser la proposition de leur patron.
      Il n’est pas normal que ce statut soit détourné de ses fonctions au prétexte qu’il est simple à adopter.

    3. [...] Vous pouvez également exercer votre activité en tant que auto-entrepreneur. [...]

    Laisser un commentaire

    *