Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

Vers une augmentation du taux d’emploi senior ?

Plus de cinq ans après le début de la crise financière mondiale, la demande globale reste atone en France et devrait, selon les estimations de l’OCDE, continuer de faiblir en 2013 (recul prévu de -0.3 % du PIB). Dans ces conditions difficiles, le marché du travail français peine à se redresser : le déficit d’emploi, qui mesure la baisse conjoncturelle de l’emploi par la différence entre l’emploi effectif et l’emploi potentiel, s’est accru de 1.2 point de pourcentage entre le début de la crise et le dernier trimestre de 2012. Selon les estimations de l’OCDE, ce déficit devrait encore augmenter, en France comme dans la quasi-totalité de la zone euro, pour atteindre 2.3 points de pourcentage en France fin 2014.

L’idée qu’un emploi senior pouvait être occupé par un junior a fait long feu

Si l’on se penche sur les différentes catégories socio-professionnelles, ce sont surtout les jeunes peu qualifiés et les hommes d’âge très actif (25-54 ans) peu qualifiés qui ont été sévèrement touchés. Fait notable, le taux d’emploi des seniors a progressé . A cet égard, les experts de l’OCDE constatent que si les travailleurs âgés se sont en général retirés massivement du marché de l’emploi lors des récessions des années 70, 80 et du début des années 90 (grâce à la mise en place par les gouvernements de mesures de préretraites), ce n’est plus le cas aujourd’hui. L’idée qu’un emploi senior pouvait être occupé par un junior a fait long feu. De telles stratégies « ont eu des conséquences lourdes et durables pour les finances publiques et la croissance économique potentielle », écrit l’OCDE. Comme elle le souligne, ces stratégies étaient basées sur la notion de « quantité fixe de travail ». Rien n’est plus faux. L’emploi n’est pas une quantité donnée mais un résultat. A cela s’ajoute le fait que junior et senior sont complémentaires et non substituables. L’expérience prouve, selon l’OCDE que « des taux d’emplois élevés chez les seniors sont associés à des taux d’emplois élevés chez les jeunes ». Aussi, l’Organisation prône-t-elle une approche innovante qui consisterait à investir dans la mise en place de « partenariats intergénérationnels » effectifs entre jeunes et senior.

 

C’est l’objectif du contrat de génération qui misera sur la formation de binômes jeunes-seniors et sera applicable dès le 30 septembre 2013.

Laisser un commentaire

*