Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

500 000 retraités cumulent un travail

 

Ce sont le plus souvent des hommes qui perçoivent une pension supérieure à la moyenne, selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales. Mais ce dispositif, qui gagne à être diffusé, reste trop complexe.

 

 

Qui sont ces retraités qui cumulent un travail ?

Quels sont les impacts de ce dispositif sur les finances ?

 

Ils sont plus d’un demi million, sur les 15 millions de pensionnés, à recourir au cumul emploi-retraite. L’objectif est double : arrondir sa pension et transiter doucement vers la retraite. . «Le cumul emploi-retraite se définit comme la possibilité de cumuler une pension et un revenu d’activité et connaît un fort développement depuis 2004». Ses adeptes sont en majorité des hommes, âgés de 60 à 70 ans, même si la part des femmes va croissant.

 

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les pensionnés les plus pauvres utilisent peu ce mécanisme. «Les retraités actifs ont un niveau de retraite et un niveau de vie plus élevé que celui des autres retraités», relève l’Igas.

 

En effet, le dispositif est peu intéressant pour ceux qui y auraient le plus à y gagner: les bénéficiaires du minimum vieillesse «ne peuvent de fait cumuler leur prestation et un revenu d’activité», regrette l’Igas. Cette dernière recommande la mise en place d’un «mécanisme d’intéressement» pour rendre le mécanisme accessible.

 

 

Ce dispositif est utilisé en grande majorité (300.000 personnes) par les retraités du régime général. Ces derniers sont de plus en plus nombreux, leur effectif ayant presque triplé en cinq ans, de 119.500 en 2005 à 310.000 en 2010. Entre 7 et 8% de ces nouveaux retraités y ont recours, mais pour une durée courte: moins de deux ans. Le cumul emploi-retraite est plus souvent utilisé parmi les indépendants (plus de un sur dix) et plus encore par les professions libérales, quoique cela dépende des métiers.

 

 

Impact positif sur les finances

 

À long terme, le dispositif est positif pour les finances du système de retraite, même si son impact est mineur, se félicite l’Igas. Le retraité actif continue à cotiser sans que sa pension en soit majorée, car il a déjà liquidé ses droits. En revanche, à court terme, le cumul emploi-retraite peut causer des problèmes de trésorerie, aspect à ne pas négliger dans une période où les banques resserrent le crédit, prévient l’Igas.

 

 

Actuellement, et selon la situation du retraité, il existe pas moins de trois formes de cumul emploi-retraite.

 

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

*