Découvrez BiTWiiN
Faites confiance à l’expérience! Déjà plus de 1500 prestations effectuées ! Qu’attendez-vous ?
Questions, renseignements ?
Contactez-nous ici !

Premier site en France de service à domicile et de recutement pour séniors actifs:

plomberie, jardinage, baby-sitting, informatique, administration ...

Actualités BiTWiiN.com, Activité à la retraite, Jobs et Emplois pour seniors ...

3 idées reçues sur le Cumul Emploi Retraite

Un cumul emploi retraite aberrant, disais-je, oui, mais faut-il tout jeter ou y a t’il du bon à garder ?

Profitons de ce billet pour creuser trois idées reçues qui plaident contre la possibilité de cumuler emploi et retraite :

  1. Les seniors vont encombrer le marché du travail et prendre les places des chômeurs
  2. L’emploi de retraités qui cumulent emploi et pension de retraite crée un dumping sur les salaires puisqu’ils sont moins attachés à la rémunération
  3. Il n’est pas normal qu’un retraité à qui la société paye une retraite puisse détourner les règles du jeu et doubler ses gains en exploitant un système qui place la retraite comme une période de repos et non comme un revenu différé.

Revenons plus en détail sur chacun de ses arguments

Les seniors vont encombrer le marché du travail et prendre le travail des chômeurs.

L’idée selon laquelle « un retraité de plus c’est un chômeur de moins » a comme expliqué dans mon précédent billet fait son temps. La crise des années 70 est passée par là et l’on s’est rendu compte que les problèmes de chômage résultaient de tensions sur le marché du travail et que les barrières à l’emploi ne faisait qu’augmenter le seuil du chômage structurel. Ainsi en prenant un emploi impossible à pourvoir car il demande des compétences spécifiques, un retraité va ouvrir des possibilités d’emploi complémentaires.

L’emploi de retraités qui cumulent emploi et pension de retraite crée un dumping sur les salaires puisqu’ils sont moins attachés à la rémunération

Cette idée est fondée sur le principe qu’un retraité va accepter sous prétexte qu’il a déjà d’autres revenus, une rémunération plus faible. C’est également un point infirmé dans la pratique. Si les retraités acceptent des conditions de travail qui ne plairaient pas forcément aux actifs (travail à temps partiel, prestations à durée limitée), les salaires qu’ils ont pu toucher en fin de carrière font qu’il est peu probable qu’ils acceptent le salaire d’un débutant.

Il n’est pas normal qu’un retraité à qui la société paye une retraite puisse détourner les règles du jeu et doubler ses gains en exploitant un système qui place la retraite comme une période de repos et non comme un revenu différé

Cet argument induit que la retraite est destinée à compenser la perte du revenu que vit le retraité en cessant son activité. Si ce raisonnement est valide pour ce qui est de l’assurance chômage ou la contrepartie de l’allocation est de chercher activement un travail, la transposition aux retraites ne convient pas puisque jamais il est dit dans le pacte social qui fonde les retraites que la reprise du travail est un manquement qui peut être sanctionné. Au contraire, la retraite est un dû, le travail un droit. De plus il est important de noter que jusqu’à 65 ans les seniors paient sur leur revenu les mêmes cotisations que le reste de la population active alors qu’elles ne leur bénéficieront pas s’ils ont déjà liquidé leur retraite.

Luc-Aurélien

Laisser un commentaire

*